Résultats 2012 provisoires en forte progression - Chiffre d'affaires annuel de 1,54 milliard d'euros

Econocom, leader européen de la gestion des infrastructures informatiques et télécoms des entreprises, annonce son chiffre d’affaires et ses résultats provisoires non audités de l’exercice 2012. Ces résultats, conformes aux objectifs communiqués par le groupe dès le début de l’année, témoignent de la solidité de son modèle économique.

Une fin d'année dynamique

Le chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2012 s’élève à 488 M€, en légère progression sur un an, portant le volume annuel de facturations à 1,54 milliard d’euros.

Par géographie, la zone Europe du Nord et de l’Est est en progression, portée notamment par l’activité soutenue au Royaume-Uni, quand la zone Europe du Sud (Espagne et Italie) enregistre une bonne tenue de ses positions. La France est stable alors que le Benelux pâtit d’un effet de base défavorable après une année 2011 marquée par plusieurs opérations exceptionnelles.

Des investissements en croissance externe

Au cours de l’exercice 2012, Econocom a réalisé 5 opérations ciblées d’acquisition. Le groupe renforce ainsi ses expertises dans les domaines stratégiques de la virtualisation et du cloud (Centix et Ermestel), de la sécurité (Cap Synergy), des services Telecom (Tactem) et de la distribution de produits Apple (France Systèmes). L’acquisition d’Ermestel a en outre permis au groupe de densifier sa présence en Espagne et de prendre position au Mexique dans une logique d’accompagnement de ses clients à l’international. Compte tenu de la date d’intégration des différentes entités, leur contribution au chiffre d’affaires consolidé 2012 d’Econocom est marginale (environ 13 millions d’euros).

Doublement du résultat net après une année 2011 marquée par l'intégration d'ECS

Le résultat opérationnel courant1 est estimé à 74 millions d’euros pour l’exercice 2012, en progression de 10% sur un an. Le bénéfice net par action1 est lui attendu autour de 0,50 € par action, soit un niveau plus de 2 fois supérieur à celui enregistré en 2011 grâce à une bonne maîtrise des coûts opérationnels et des autres charges tout en poursuivant une politique ambitieuse d’investissements.

Prochain rendez-vous : publication des résultats définitifs de l’exercice 2012, le 28 février 2013 après Bourse.